Le Roman policier en Amérique Française, par Norbert Spehner


FRIBERG, Patrick de, Le Dossier Dëisis, Bordeaux, Le Castor astral,
(Momentum), 2009, 282 pages.
On le connaissait sous le nom déstabilisant (un peu inquiétant) de Mornevert... Mais dans le monde très fermé du renseignement et/ou de l’espionnage, une identité (ou une légende, dans le jargon du milieu) n’est jamais que provisoire. On le retrouve donc sous le nom de Patrick de Friberg, respectable citoyen amateur de cigares habitant près de Québec, sur les rives du Saint-Laurent (cherchez sur internet, on y trouve des entrevues avec le personnage), ci-devant auteur d’une nouvelle série de douze thrillers d’espionnage dont le premier Le Dossier Déïsis vient de paraître dans la collection Momentum des éditions du Castor Astral. De cette collection, on retiendra que “Patrick de Friberg interroge l’Histoire en cours. Faisant exception parmi ses confrères, il a en effet choisi de traiter essentiellement de la Russie contemporaine, ce pays qu’il connaît sur le bout des doigts et qui reste un parfait mystère pour les Occidentaux. A travers ses fables percutantes, il montre avec une rare maestria comment la volonté de puissance du Saint Empire russe n’a pas été éradiquée avec l’effondrement du régime soviétique”. Dans chacun des romans de la série, l’auteur aborde les grands problèmes géo-politiques de notre époque, dénonce les divers maux qui affligent la planète. Dans Le Dossier Déïsis, il est question de manipulations génétiques, de désinformation et des machinations internationales sophistiquées. Les deux héros de la série, le général Carignac, et son bras armé , le commandant Lefort, s’intéressent à un accord entre la Russie et le Soudan: du pétrole à volonté contre un maïs transgénique parfait, capable de pousser dans le désert. Mais la culture de ce maïs exceptionnel va entraîner une catastrophe écologique: les abeilles vont muter et devenir meurtrières. C’est une alerte mondiale !
Je n’entrerai pas dans le détail de l’intrigue mais comme dans tout bon thriller d’espionnage, l’action et ses rebondissements ne manquent pas. Le “body count” (nombre de cadavres par chapitre ou au mètre carré) est élevé... Mais nous ne sommes pas dans l’univers phantasmatique d’une aventure de James Bond. On voit que l’auteur est préoccupé par les grands enjeux du monde de demain. Ces romans se veulent autant de cris de révolte et d’alarme. A cet effet, Le Dossier Déïsis est un grand coup de gueule contre ces politiciens puissants et corrompus qui laissent crever de fin des millions d’enfants alors que les richessent abondent. Si j’en juge par ce premier volume (et par Homo Futuris, paru hors collection) le série est prometteuse. Seul élément discutable: le style ! Patrick de Friberg a une bonne plume, un vocabulaire riche et varié,mais certains passages auraient mérité une plus grande vigilance éditoriale. Il y a quelques
lourdeurs, notamment un abus de phrases binaires (phrases à deux éléments symétriques séparés par “et”). Des défauts mineurs, mais qui peuvent devenir agaçants si on n’y prend garde. A surveiller donc dans les prochains volumes... [Norbert Spehner]

Pour en savoir plus : http://www.revue-alibis.com/dossiers/filiere-quebecoise.htm

Articles les plus consultés