Le Mur



"Il avait surmonté cette peur qui suinte et vous prend à la gorge pour ne plus vous quitter, à chacun des pas qui vous rapprochent des chicanes, des miradors et des barbelés de la frontière.

Tous ceux qui ont franchi un check Point peuvent vous raconter la même histoire. Avant le premier regard vers le gris de l’autre côté du Mur, c’est son effluve nauséabonde qui vous envahit, l’arrivée dans le monde de la puanteur soviétique, les odeurs de graisse des Kalachnikovs et celles du chauffage au charbon qui vous asphyxient. Celles des détergents javellisés et ce léger parfum de fioul de l’essence pas assez brulée par les moteurs des Trabans. Celle, enfin, d’une disparition des arômes de l’Ouest, depuis les épices indiennes des restaurants orientaux, jusqu’aux parfums du jasmin fleuri."

Articles les plus consultés