les trois réfugiés


Ils étaient trois réfugiés. Trois oubliés, trois hommes harassés. Je les avais aperçu au bord du quai, un coin sombre, le seul qui n'était pas trempé. Carignac me les avait montré du doigt, gourmand, et sa bonhomie m'avait choqué.
"Connaissez-vous mes statistiques, Commandant ?"
Il avait retiré ses lunettes pour mieux les observer, de ses grands yeux d'acier, ceux d'un hibou qui observe sa proie.
"Tous sont manipulés"
Je m'étais retourné, témoin de tant de malheurs, de désespoirs de cette cassure d'humanité que le Mur avait créé. Le général n'avait pas cillé devant ma colère à peine maitrisé. il avait continué son nettoyage de ses verres en regardant les trois hommes que la police allait raccompagner de l'autre côté de la dernière enceinte, à l'abris.
"On ne revient jamais de l'enfer, Lefort. Je peux en témoigner".




Articles les plus consultés